Histoire de la rue Sainte-Catherine à Bordeaux en Gironde Aquitaine

Histoire de la rue Sainte-Catherine à Bordeaux Histoire de la rue Sainte-Catherine à Bordeaux. Cette longue rue commerçante de Bordeaux devint piétonne en 1977. Près de la place de la comédie s´élevait la porte Médoc qui fut détruite en 1772...
Séparation - image translucide d'espace ajouter le flux à la rubrique de Facebook et partagez ce lien avec vos amis les plus proches sur les réseaux sociaux Séparation - image translucide d'espace ajouter le flux au réseau Twitter et partagez ce lien avec vos amis les plus proches sur les réseaux sociaux Séparation - image translucide d'espace

Histoire de Bordeaux

Météo
ChercherCHERCHER DANS LE GUIDE :
16 décembre 2017
HISTOIRE DE BORDEAUX
HISTOIRE DE LA RUE SAINTE-CATHERINE À BORDEAUX

rue sainte catherine Cette longue rue commerçante de Bordeaux devint piétonne en 1977. Près de la place de la comédie s´élevait la porte Médoc qui fut détruite en 1772. Elle fut toujours très fréquentée. Jadis, les bouchers et tripiers de Bordeaux n´avaient pas le droit de vendre ailleurs leur marchandise. Les meuniers y venaient pour apporter leur farine depuis les moulins des " jalles " de Blanquefort et des alentours.

La construction de la galerie bordelaise fut commencée en 1833 par l´impulsion de son architecte Durand et ouvrit ses grilles au public en 1834. A l´époque, ils étaient quatre propriétaires arrivant du Mexique d´où ils fuirent la Révolution : La Torre, Yrigoyen, Gimet et Caillavet.

En descendant la rue, on peut ensuite découvrir la chapelle Saint-Catherine, inaugurée en 1048 par les chevaliers de l´ordre de Malte. Jadis, cette Chapelle baignait dans la boue d´un Bordeaux semi-aquatique. Pour éviter que les gens ne soient crottés, on voulut paver le sol devant l´édifice mais faute de moyens pour réaliser les travaux, on vendit le mobilier du lieu.

Nombreux sont les gens célèbres qui habitèrent, au fil des ans, cette incontournable rue : Saige, l´avocat général, maire de la ville en 1791, l´architecte Thiac, Peixotto, Montesquieu, le peintre Gaultier.

A l´heure de la Fronde, la rue Sainte-Catherine fut un véritable champ de bataille. Deux partis existaient alors à Bordeaux : celui des " Ormistes " ( ils appuyaient l´insurrection contre Mazarin sous l´impulsion de leur chef Dureteste) et celui des " Biens Intentionnés " ( gens du Chapeau-Rouge et de Saint-Rémi qui représentaient le côté de l´ordre et de la paix). Le bilan fut de 400 morts.

Aujourd'hui la rue Sainte Catherine avec ses 1,2 km est la plus longue rue commerçante d'Europe.

deco PLAN POUR VOUS Y RENDRE


Afficher le plan sur une carte plus grande